Comment calculer le taux de pH de son sol facilement ?

Comment calculer le taux de pH de son sol facilement ?

Sommaire


  1. Pourquoi est-il nécessaire de connaître le pH de votre terre ?
  2. Qu’est-ce que le pH du sol ?
  3. Comment déterminer le pH de son sol facilement ?
    1. Le sol CALCAIRE
    2. Le sol ACIDE
  4. Connaître le pH du sol facilement
    1. Faites le petit chimiste !
    2. Analyse du pH de son sol en jardinerie
    3. Le test du pH sous forme de kit
    4. Mesurer avec un appareil


Si vous souhaitez ne plus jamais douter si telle ou telle plante que vous achetez est adaptée au pH de votre terre, il est nécessaire de connaître le pH de son sol. Mais comment le calculer facilement ? On vous explique comment faire dans cet article complet !

Pourquoi est-il nécessaire de connaître le pH de votre terre ?

Il arrive régulièrement que certaines plantes dans votre jardin poussent mal ? Voire meurent quelques jours après les avoir plantées ? Il est possible que le responsable soit l’exposition, l’arrosage bien évidemment mais aussi de la nature de votre sol et notamment le pH de votre terre !

Si vous désirez améliorer vos plantations vous devez absolument penser à l’inverse de bon nombre de jardiniers du dimanche. En effet, il est force de constater que la moitié d’entre eux fait les choses à l’envers !

Est-ce que vous faites partie de ceux qui flashent sur une plante en jardinerie, et qui l’achètent directement sans trop se soucier du type de sol et du pH qu’elle tolère ? Bon, si tel est votre cas, c’est un peu comme si vous jouiez à un jeu de pile ou face. Cela a des chances de fonctionner, mais ce n’est vraiment pas la bonne solution si vous désirez maîtriser votre budget et posséder un beau jardin !

Qu’est-ce que le pH du sol ?

En général, le pH du sol d’un jardin se situe entre 5 et 8. Il faut savoir que plus le taux va vers le 5, plus il est acide. A l’inverse plus il ira vers 8 plus il sera basique c’est à dire calcaire. Un terrain calcaire et un terrain acide sont donc par définition 2 opposés. Il existe dans le commerce certaines plantes qui se plairont uniquement que dans un terrain acide alors que d’autres seulement en terrain calcaire.

Il faut savoir que le pH idéal pour une terre où l’on veut jardiner c’est un pH neutre, c’est à dire de 7. Il s’agit notamment de la “terre franche” également nommée “terre végétale” disponible dans le commerce. Cette terre est parfaite car elle permet la culture de la plus grande variété de plantes.

Néanmoins, il est quand même subjectif de dire qu’elle est parfaite car en choisissant bien les végétaux qui aiment le pH de sa terre, il est tout à fait possible d’avoir un magnifique jardin.

Mais encore est-il nécessaire de connaître le Ph de son sol ainsi que les végétaux qui y sont adaptés !

Comment déterminer le pH de son sol facilement ?

Le sol CALCAIRE

Généralement, une terre calcaire a une couleur marron clair voire blanchâtre. Elle présente également des cailloux de couleur clair exactement comme de la craie. C’est une terre plutôt très sèche et extrêmement friable en été. Il est possible que cette terre calcaire soit parfois mélangée à de l’argile. Les terrains argilo-calcaires sont reconnaissables entre mille car ils sont boueux en saison hivernale. 

Certaines plantes peuvent également vous laisser penser que votre terre est calcaire. C’est notamment le cas de la carotte sauvage, les adonis, les coquelicots, les matricaires, les bleuets, le trèfle blanc, les chardons, les hypericums jaunes, le thym serpolet, la marjolaine, le mouron rouge, la centaurée, les primevères, et aussi de la mauve…

Le sol ACIDE

Une terre acide, quant à elle, peut avoir une texture et une couleur variable. Si elle est riche en humus on l’appelle alors humifère, elle est de couleur sombre. Elle peut également être sableuse mais acide à cause de la présence de pins.

Certaines plantes peuvent également vous indiquer un sol acide, comme notamment la mousse, les fougères, les pâquerettes, l’oseille sauvage, la renoncule rampante, les digitales, la bruyère, les genêts, les ajoncs, le chêne liège, le châtaigniers ou bien encore le pins…

Connaître le pH du sol facilement

Faites le petit chimiste !

Si vous avez du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc sous la main, prenez 2 échantillons de votre terre. A l’idéal, prenez un peu de terre à différents endroits de votre jardin, puis mélanger ces différents prélèvements. Enfin redivisez les en 2 échantillons de terre égaux que vous positionnerez dans des petits bocaux.

Sur un échantillon de terre : versez du bicarbonate de soude. Si le mélange vient à mousser c’est que votre terre est acide.

Sur le deuxième échantillon, versez du vinaigre blanc. Si le mélange mousse cela signifie que votre terre est basique ou bien encore calcaire.

Bien évidemment, plus cela mousse, plus cela veut dire que le pH du sol est bien marqué. Et s’il ne se passe absolument rien, vous pourrez en conclure que votre terre est de pH neutre.

Analyse du pH de son sol en jardinerie

Vous pouvez vous rapprocher d’une jardinerie ou pépinière locale qui propose d’analyser votre pH contre un échantillon de votre terre.

Le test du pH sous forme de kit

Vous allez pouvoir trouver en jardinerie des kits qui contiennent du papier pH. Celui-ci va se colorer différemment en fonction du pH de votre terre. C’est également une très bonne option. Peu coûteux (moins de 10€), il est facile à réaliser et cela vous permettra d’avoir une idée précise du pH de votre sol.

Mesurer avec un appareil

Il existe également des pH-mètres en vente en ligne mais sincèrement je ne pense pas que cela vaille le coup. De plus, beaucoup de ces appareils ne sont pas vraiment fiables.

Pour conclure, cela peut paraître ridicule mais également à poser la question à vos voisins (notamment les plus anciens), aux agriculteurs ou bien encore pépiniéristes de votre secteur qui savent très bien si le sol est plutôt acide ou calcaire par chez vous.

Autres articles

© 2022 Top Paysagiste - Tous droits réservés -

Mentions légales - Contact

banner