Comment réussir à créer une nouvelle parcelle en partant de zéro ?

Comment réussir à créer une nouvelle parcelle en partant de zéro ?

Sommaire


  1. Créer un jardin potager : la lettre A comme Arracher
  2. Créer un jardin potager : la lettre B comme Brûler
  3. Créer un potager : lettre C comme Couvrir
    1. Créer un potager : la lettre D comme Décompacter
    2. Créer un potager : la lettre E comme Élever
  4. Créer un potager : notre conseil pour conclure


Vous mourrez d’envie d’agrandir votre potager ou bien encore d’en créer un nouveau mais rien que d’y penser, vous vous sentez déjà découragé face à l’ampleur du travail à effectuer !

Vous pensez à toute l’énergie que vous allez devoir dépenser afin de défricher la pelouse et de débroussailler les mauvaises herbes…

Pas de stress, nous allons vous montrer un moyen de faire cela sans aucunement se prendre la tête.

Et pour vous donner encourager, cet article va être présenté en 4 étapes.

Il s’agit de la technique ABCD.

Vous n’êtes toujours pas motivé ?

Songez au plaisir que vous allez avoir en plantant vos premiers légumes que vous aurez choisis !

Ressentez votre joie future lorsque vous récolterez des légumes supplémentaires !

Alors, un petit effort et mettez-vous dans la peau d’un guerrier afin d’abattre cette tache une bonne fois pour toutes ! ! !

Créer un jardin potager : la lettre A comme Arracher

Bientôt un potager sera présent ici !

L’endroit opté pour réaliser la nouvelle parcelle de potager est peut-être envahi de ronces, d’herbes hautes ou bien encore tout simplement de pelouse.

Si la végétation est assez dense, il va falloir débroussailler et de préférence avec une lame métallique.

En effet, le simple rotofil en nylon ne réussira pas à faire le poids face aux tiges épaisses.

Dans le cas de la pelouse, vous pouvez utiliser une pioche pour enlever la couche superficielle dans laquelle est enracinée le gazon.

Proscrivez de votre jardin les désherbants chimiques (genre Roundup).

Ces produits empoisonnent littéralement votre terre, et de toute façon ils ne fonctionnent absolument pas sur les broussailles épaisses.

Créer un jardin potager : la lettre B comme Brûler

Votre composteur déborde de déchets végétaux.

Il ne s’agit pas d’effectuer une politique de la terre brûlée au potager !

Mais uniquement de penser à recycler tout ce que nous avons coupé à l’étape précédente.

Il est possible de brûler ces déchets végétaux à l’intérieur d’un petit incinérateur de jardin.

Vous pourrez ainsi récupérer les cendres pour amender le sol.

Néanmoins, cela serait gâcher une matière extrêmement utile tout en dégageant pour rien du CO2 dans l’atmosphère.

Aussi il est préférable de plutôt les “brûler à petit feu”, c’est-à-dire les mettre dans le composteur.

C’est effectivement une méthode un peu plus longue mais cela servira ensuite à enrichir votre terre.

Vous allez surement penser qu’en faisant ainsi les graines des mauvaises herbes vont se ressemer.

Eh bien détrompez-vous !

Le secret : paillez vos cultures à l’aide d’une bonne épaisseur de paillis (environ 10 centimètres).

Ainsi vous empêcherez la lumière de faire germer les graines d’herbes indésirables et étoufferez celles qui auraient déjà commencé leur croissance.

Créer un potager : lettre C comme Couvrir

Cette technique consiste à couvrir la parcelle fraichement nettoyée avec deux choses :

  • Premièrement une bonne couche de feuilles mortes, de déchets végétaux, de paille, ou bien encore de foin… qu’il vous est ainsi possible de surmonter avec l’herbe retirée à l’étape précédente.
  • Ensuite réussir à maintenir tout cela en place grâce à un filet, un grillage ou bien encore des branchages.

Il est important d’éviter les bâches en plastique, et ce pour deux raisons :

  • Elles ne laissent pas passer la pluie ni l’air
    La décomposition de la litière végétale est donc ralentie,
  • Elles finissent par tomber en lambeaux.
    Cela laisse une multitude de morceaux de microplastique dans la terre.

Il est important que cette couverture reste longtemps en place.

A l’idéal tout l’hiver, soit 2 à 4 mois.

D’où l’importance de faire ce travail dès l’automne ou bien encore au début de la saison hivernale.

Créer un potager : la lettre D comme Décompacter

La fourche-bêche remplace très avantageusement la grelinette pour les plus petites surfaces.

Au printemps suivant, toute trace de végétation vivante aura entièrement disparu sous l’épaisse couche de paillis.

Si vous possédez un sol d’excellente qualité, un simple griffage vous permettra d’ameublir votre terre.

Vous pourrez ensuite faire vos premiers semis ou plantations.

Sinon, il va falloir aérer le sol à l’aide d’un outil comme la fourche-bêche ou bien encore la grelinette.

Afin que ce léger travail du sol soit facilité, optez pour le bon moment pour le faire.

En effet, il est important que la terre ne soit ni trop sèche, ni trop collante.

Résistez à la tentation du motoculteur !

En effet, le motoculteur transformerait votre terre en une belle semoule.

Et cette dernière durcirait comme du ciment lors de la première pluie.

Si ces étapes vous paraissent trop compliqués, mais aussi si la parcelle est de petite taille, voici une alternative qui pourrait vous convenir.

C’est la lettre E comme…

Créer un potager : la lettre E comme Élever

Pour cette technique vous devez tout simplement surélever votre parcelle au-dessus du niveau de votre sol.

Bien-sûr, cela vous demandera beaucoup de travail, mais néanmoins bien moins qu’avec les étapes précédentes.

Afin de réussir à contenir la terre, il est primordial d’entourer la parcelle à l’aide de bordures en bois.

Il vous est possible de les fabriquer ou bien encore d’acheter un cadre tout fait pour potager en carrés.

Attention toutefois, n’utilisez surtout pas de feutre géotextile !

En effet, il serait une véritable barrière entre le sol vivant et votre potager surélevé.

Remplissez ensuite votre parcelle avec un mélange de terre de votre jardin et de compost.

Voilà, c’est fait ! Vous venez de réaliser votre parcelle, prête à accueillir ses premiers légumes !

Créer un potager : notre conseil pour conclure

Pour être sûr de réussir votre nouvelle parcelle, il est important de ne jamais voir trop grand.

En effet, si vous avez plusieurs parcelles à réaliser, il est plus intelligent de finir une parcelle complètement avant de s’attaquer à la suite.

Vous risquez sinon d’avoir l’impression de ne pas avancer.

Autres articles

© 2022 Top Paysagiste - Tous droits réservés -

Mentions légales - Contact

banner