Comment devenir jardinier élagueur ?

Comment devenir jardinier élagueur ?

Le jardinier élagueur est un professionnel de l'environnement qui est responsable de la beauté et de la santé des espaces verts tels que les jardins privés et les parcs publics. Il assure la sécurité des habitations en veillant à ce que, par exemple, les grands arbres ou les arbres ne tombent pas sur le bâtiment en cas de tempête.

Le jardinier élagueur

Le jardinier élagueur a de nombreuses tâches à accomplir, aussi bien en hiver que pendant les saisons de floraison des plantes.

Outre le soin et l'entretien des espaces verts, il doit veiller à l'implantation, à la croissance, à l'entretien et à la bonne santé des plantes et des arbres .

Il doit également veiller à la faune des jardins(taupes nuisibles, oiseaux, écureuils). ...)

En résumé, le rôle de l'élagueur du jardinier :

  • Créer, concevoir et gérer les espaces verts.
  • Débroussailler
  • Entretenir les arbres et arbustes et suivre leur évolution
  • Entretenir les machines
  • Maintenir les outils en bon état de fonctionnement.
  • Entretenir les pelouses
  • Recycler et évacuer les déchets verts
  • Préparer le terrain
  • Réaliser divers petits travaux de maçonnerie ou de fixation d'arbres
  • Replanter, tailler ou même dessoucher les arbres après la fin de leur cycle.
  • Planter et protéger les végétaux
  • Intervenir en tant qu'élagueur/ébrancheur
  • Consolider ou supprimer les arbres faibles ou malades
  • Profiter de la nature et du plein air et encourager le monde naturel et encourager.
  • Pour ceux qui ont un esprit créatif, des emplois de paysagiste ou d'aménagement paysager pourraient être proposés.
  • Soyez polyvalent.
  • Fournissez des suggestions pour le contrôle de la propagation des.
  • Conception de petits meubles de jardin et de clôtures
  • Gérer les stocks et les commandes (outils, engrais, fournitures et pièges, et fertilisants). ...)

Taille douce ou raisonnable ?

L'élagueur doit être respectueux de ses consignes ainsi que de l'organisme vivant et des arbres.

Il doit prendre les bonnes décisions et respecter les règles (pas de coupe d'arbres pendant la période de nidification des oiseaux et distances minimales entre les bâtiments et les arbres, etc. ) Mais il doit aussi être en phase et en harmonie avec la nature.

Qualités nécessaires

  • Connaissance des sciences arboricoles et botaniques
  • Maîtrise des outils de coupe, notamment les tronçonneuses, les taille-haies, les tondeuses, les haches, les scies à main, les fendeuses, les broyeurs de branches, etc.
  • Être résistant physiquement
  • Ne pas avoir peur de travailler à l'extérieur Parfois, même dans des conditions météorologiques difficiles
  • La connaissance du développement durable ainsi que de la durabilité écologique
  • Compréhension de la réglementation
  • Capacité à grimper aux arbres à l'aide d'outils et d'équipements
  • Expérience des techniques d'escalade en toute sécurité à l'aide de harnais
  • Faire preuve d'une extrême prudence lors du travail avec des outils et en hauteur.

Grimpeur d'arbres, un métier à risque

Le métier de jardinier-grimpeur est considéré comme un métier extrêmement dangereux.

Malheureusement, les accidents sont très fréquents: coupures, chutes, troubles musculo-squelettiques... Même si les équipements de sécurité ont beaucoup progressé : tronçonneuses, outils de coupe à double sécurité, paniers hydrauliques et harnais d'élagage, mousquetons, cordes et mousquetons...

Les agents chimiques (carburants huile moteur, carburants pesticides, traitements phytosanitaires, etc...) ...) ne sont pas non plus à négliger.

Les jardiniers élagueurs doivent être immunisésavec desrappels réguliers pour prévenir le tétanos et la maladie de Lyme (transmise par les tiques) et aussi pour se protéger des morsures d'animaux (rongeurs ou serpents,).

Il n'est pas rare d'être allergique aux pollens, aux graminées et à certains insectes comme les chenilles processionnaires.

Le port de certains équipements de protection individuelle est obligatoire pour les utilisateurs de débroussailleuses et de tronçonneuses : casque de sécurité pour la sylviculture ; protection auditive, écran facial en maille et vestes de travail de couleur vive ; manches avec résistance aux coupures ; gants de travail avec résistance aux coupures ; pantalon avec résistance aux coupures ; bottes de sécurité avec semelles antidérapantes ; jambières.

Le travailleur devra également se protéger du soleil et du froid, comme toute autre profession nécessitant une exposition à l'extérieur.

Possibilités d'emploi

Le jardinier élagueur peut être employé par un organisme public ou une entreprise, ou encore un particulier.

Il pourrait devenir chef d'équipe au bout d'un certain temps si les espaces verts sont importants pour l'organisation pour laquelle il travaille.

Il peut créer sa propre entreprise et se concentrer sur les terrains de golf, les parcs animaliers, les grands domaines, les forêts...

Certains élagueurs seront naturellement employés dans le secteur de l'exploitation forestière, qui est un métier typique des élagueurs.

Formation

Pour savoir comment devenir un professionnel de l'élagage, il existe un large choix de diplômes qui mènent à la formation d'élagueur :

  • Travaux paysagers de CAPA
  • CAPA est une entreprise horticole spécialisée dans la production de pépinières, de fleurs et de légumes.
  • BPA jardinier hautement qualifié et compétent en espaces verts
  • BP Travaux paysagers
  • Bac pro aménagement paysager
  • Bac Pro Production horticole avec une spécialisation dans la production de légumes et de fleurs, la production de fruits et les pépinières
  • Bac Pro Technicien, vente et assistance en produits de jardinage
  • Baccalauréat technologique STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant)
  • BTSA Conceptions ou travaux paysagers.
  • BTSA production horticole
  • BTSA technico-commercial spécialisé dans les produits agricoles
  • BTSA protection et gestion de la nature spécialisé dans l'administration des ressources naturelles
  • BTA Gestion de la faune, gestion des espaces et travaux paysagers, production horticole
  • BTSA Maîtrise et gestion de l'eau, avec une spécialisation dans la recherche et le développement de l'hydraulique urbaine et agricole ainsi que les projets
  • Licences professionnelles en gestion de la qualité et de l'environnement en aquaculture

Une réglementation rigoureuse

  • Les règles de taille sont diverses...
  • Règlement sur les distances à respecter lors de la plantation de haies ou d'arbres (PLU)
  • Réglementation relative à la prévention des risques de chute de branches et d'arbres sur les voitures et autres personnes qui empruntent la voie publique
  • Règlement sur la visibilité des routes
  • Réglementation relative aux lignes téléphoniques et électriques aériennes
  • Réglementation au titre du code rural sur l'élagage à proximité des infrastructures de transport (autoroutes SNCF, routes, autoroutes...) et d'énergie.
  • La réglementation de l'élagage est contenue dans les articles 671 à 673 du code civil.
  • Loi interdisant l'utilisation de matériel de jardinage bruyant à des heures précises.
  • etc.

Salaire

Le salaire initial pour un emploi d'élagueur varie entre le salaire minimum et 1500 EUR par mois.

Les collectivités locales et les entreprises forestières sont les principaux employeurs. Lorsqu'il se met à son compte, le jardinier élagueur peut développer sa propre clientèle en facturant un coût horaire plus attractif.

Comment choisir un jardinier élagueur ?

Le professionnel du jardinage et de l'élagage sera choisi en fonction d'un ensemble de facteurs.

Le coût en est certainement un ; cependant, le professionnalisme et la satisfaction des clients précédents seront déterminants. Un nombre croissant d'avis sur les entreprises sont publiés sur Internet, ce qui fait office de portfolio en ligne.

La qualité et la variété des services peuvent également être appréciées. Un expert en techniques de développement durable ou en traitement phytosanitaire des arbres rares sera probablement recherché.

Une personne qui dispose d'un espace limité ou inexistant pour des activités en plein air recherche un expert en jardinage qui pourra lui recommander des plantations ainsi que des arbres et des plantesadaptés au sol et au climat ainsi qu'à l'orientation et aux conditions du site.

Le jardinier doit être inscrit au Répertoire des métiers et son numéro CMAR ou SIRET doit figurer sur ses devis ainsi que sur ses cartes de visite, devis et factures.

Il doit également disposer d'une assurance obligatoire (responsabilité civile professionnelle et garantie décennale).

La différence avec un paysagiste

Le paysagiste est un concepteur.

C'est un spécialiste de la création paysagère et du jardinage Il crée des espaces extérieurs et fait des recherches sur le terrain, conçoit des plans d'aménagement, du mobilier pour le jardin et éventuellement des travaux topographiques semblables à ce que faisait un architecte d'autrefois pour la construction d'un bâtiment.

Le paysagiste possède des compétences en agriculture, en biologie et architecture végétales, en topographie et géographie, ainsi qu'en sciences sociales et en droit,...

L'élagueur du jardinier prendra ensuite le relais lorsque l'aménagement paysager sera terminé et façonné.

Il observera les directives du paysagiste sur le terrain, notamment la taille des espaces verts, leur entretien et la taille des haies, la tonte, etc. Son objectif est d'assurer la sécurité des installations extérieures.

Le jardinier assure l'ensemble des services de jardinage: tonte de la pelouse, coupe des rosiers ; feuilles mortes, ratissage et refleurissement du jardin ; déneigement, arrosage...

Autres articles

© 2022 Top Paysagiste - Tous droits réservés -

Mentions légales - Contact

banner